close
J'Ai Testé Pour VousNouvelle-Zélande

Skyjump : Sauter de 192 m de haut au coeur d’Auckland !

Pour le grand amateur de sensations fortes que je suis, la Nouvelle-Zélande représente LE terrain de jeu idéal. Le pays des Kiwis est en effet reconnu pour offrir de nombreuses activités extrêmes permettant de satisfaire mon besoin d’adrénaline. Fraîchement débarqué à Auckland, avec 29 longues heures d’avion, je décide de marquer symboliquement le début de mon tour du monde en effectuant le SkyJump, un saut depuis la plus haute tour de la ville (et de tout l’hémisphère sud) : la SkyTower.

skytower auckland sky tower

Après avoir déposé mon sac à l’auberge, le jetlag toujours aussi lourd autant dans les jambes que dans les paupières, je me rends donc vers 10h au sous-sol de la tour, à la réception du Skyjump. Dès mon arrivée, je suis amusé de voir le Père-Noël s’équiper d’un baudrier afin de faire lui aussi le saut ! Je suis alors chaleureusement accueilli par Kate, qui m’indique que le prochain saut disponible est à 11h30, car un groupe important a réservé à la dernière minute. Je réserve donc pour cette heure, et m’assieds dans le coin attente de la boutique, où plusieurs écrans permettent de voir les sauts des personnes qui nous précèdent.

Un groupe un peu spécial teste le Skyjump

10h15, le groupe attendu par Kate et ses collègues arrive… et surprise ! Ce groupe, c’est l’équipe de rugby d’Angleterre, qui entre deux entraînements de préparation de leur match contre les Îles Tonga en fin de semaine, a décidé de s’offrir elle aussi un shoot d’adrénaline ! Et quel super cadeau pour bien démarrer ce tour du monde qu’une surprise comme celle-là. Après s’être équipés, les joueurs viennent s’asseoir un par un sur le grand banc sur lequel je suis installé depuis mon arrivée, et un d’entre eux me demande si j’ai déjà sauté ou si j’attends mon tour. Le dialogue est installé, ils en viennent même quelques minutes plus tard à me chambrer sur la rivalité France / Angleterre au rugby. Vu les piètres résultats du moment de l’équipe de France, je n’ai aucun argument à faire valoir pour éteindre leur enthousiasme… Je profite tellement du moment et de ses échanges qui n’arriveront certainement qu’une seule fois dans une vie que j’en oublie de faire une photo avec eux ! Quelques instants plus tard, je prends beaucoup de plaisir à les voir sauter un par un, certains beaucoup plus hésitants que d’autres. Venant de grands costauds comme eux, ça fait sourire et ça détend l’atmosphère pour mon propre saut.

Les choses sérieuses commencent !

11h15, Kate (encore elle !) m’appelle afin de commencer à m’équiper. Nous serons 3 pour cette session : une jeune américaine de 17 ans, une allemande de 51 ans et moi. Après avoir enfiler nos harnais, ainsi qu’une magnifique combinaison jaune, rouge et bleu du plus bel effet, nous voilà déjà dans l’ascenseur de la tour, direction le 53ème étage pour rejoindre la plateforme Skyjump. Après avoir passé un méthodique check-up de sécurité et pris quelques photos avec les deux employées, me voilà au bout de la passerelle, prêt à faire le grand saut !

Skyjump Sky jump auckland skytower tower
Skyjump sky jump tower auckland skytower

« Here we go so 3, 2, 1… Go ! »… Je me lance sans hésiter une seule seconde. Me voilà en train de rejoindre le sol à près de 85 km/h. La vue est incroyable, et je prends plaisir à faire le malin avec la GoPro à près de 200 m de haut !!!

11 secondes plus tard, je suis fier d’atterrir pile au milieu de la cible sur la plateforme où Kate nous réceptionne (elle est décidemment partout !). J’ai vraiment kiffé, et la première chose à laquelle je pense, c’est de recommencer !

Après avoir tous fini de sauter, nous rejoignons l’accueil afin de nous déséquiper. Nous visionnons, amusés, le replay de chacun de nos sauts diffusés sur les écrans. On nous remet à chacun un T-Shirt « Skyjump » en souvenir, les photos et les vidéos de notre saut, ainsi qu’un ticket d’entrée gratuite pour observer la ville depuis le haut de la tour, ce que je fais dans la foulée.

Un panorama incroyable pour bien finir la journée

Arrivé au 51ème, puis au 60ème et dernier étage, la vue à 360° est splendide ! J’en profite pour mitrailler Auckland sous toutes les coutures, remplissant ainsi la mémoire de mon appareil photo d’images que je ne suis pas prêt d’oublier.

auckland skyline sea ocean waterfront view

Merci à Kate (et oui, encore elle !) et toute son équipe pour leur super accueil, leur bonne humeur et l’importante remise accordée sur le Skyjump. Néanmoins, cet article et son contenu me sont propres et je reste toujours libre de donner mon ressenti, sans obligation commerciale ou contractuelle.

Laisser un commentaire

Obligatoire